European Review of Private Law

Volume 20 (2012)

Volume 20 (2012) / Issue 1

Helge Dedek, Alexandra Carbone, 'Canadian Report' (2012) 20 European Review of Private Law, Issue 1, pp. 81–100

Abstract

Abstract: In this article, we describe the Canadian response to the transnational challenge while in particular focusing on the 'complexity' of transnational law as one of its most challenging characteristics. First, we set out to find a trace of a specifically Canadian 'legal culture' in response to the challenge that global legal pluralism poses to a legal discourse accustomed to thinking in terms of national positive law and national sovereignty; we will briefly outline the reactions in academia and the judiciary. Second, we turn, in more detail, to another, less theoretical aspect: the fact that the application of law is made technically more difficult by the proliferation of transnational legal sources. In this second section, we will outline the intricacies of the implementation of international instruments in Canadian law and discuss the problematic repercussions of the technical complexification of law in core areas of private law, with a focus on the 'plight' of the United Nations Convention on Contracts for the International Sale of Goods (CISG) in Canada.

Résumé : Dans cet article, nous décrirons la réponse canadienne à l'enjeu transnational tout en mettant notamment l'accent sur la «complexité» du droit transnational commeétant l'une de ses caractéristiques les plus difficiles. Notre étude est divisée en deux sections qui abordent deux aspects différents de cette complexité. Tout d'abord, nous avons décidé de retracer l'existence d'une «culture juridique» spécifiquement canadienne en réponse au défi que pose le pluralisme juridique mondial à un discourse juridique habitué à penser en termes de droit positif national et de souveraineté nationale. Nous donnerons un aperçu des réactions dans le milieu académique et de la formation juridique et au niveau judiciaire. Deuxièmement, nous nous tournerons vers un aspect moins théorétique: le fait que l'application de la loi soit rendue techniquement plus difficile par la prolifération de sources juridiques transnationales. Dans cette deuxième section, nous exposerons les subtilités de la mise en oeuvre des instruments internationaux en droit canadien et discuterons des répercussions de la complexification des problèmes techniques de la loi dans les domaines essentiels du droit privé, avec un accent sur le traitement défavorable accordé à la Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises au Canada.

 

Copyright © 2012 Kluwer Law International
All rights reserved

ISSN: 0928-9801
ID: ERPL2012004